20Mar

Test fonctionnel, testing utilisateur, A/B testing…il est parfois difficile pour un marketeur de s’y retrouver. Et le plus souvent on englobe toutes ces solutions dans la même brique « tests mobiles». On a en effet tendance à penser que toutes ces solutions correspondent plus ou moins à la même chose mais c’est pourtant loin d’être le cas. « Mais c’est quoi alors ? », Pas de panique, on vous explique tout…

Pour bien comprendre, il faut se replacer dans le cycle de vie de l’application mobile. Une application mobile a trois phases, le prototypage, le lancement et la phase de production.

 

Les tests mobiles fonctionnels pour la phase de prototypage

Lorsque vous préparez votre première application, vous êtes enthousiasmé par l’aventure… bref c’est le top. Mais avant de finaliser votre application, vous avez besoin de valider l’ensemble des fonctionnalités de votre application, pour éviter les crashs, et surtout pour vérifier la stabilité et les performances de l’appli. Si vous ne l’avez pas déjà fait nous vous conseillons de contacter rapidement un spécialiste en la matière, Stardust par exemple, qui sont des experts de ce domaine, et qui vont permettront de vous assurer que votre application n’a pas de bug et qu’elle fonctionne au maximum de ses possibilités sur l’ensemble des écosystèmes

picture20
“Un test de régression, manuel ou automatisé, permet de s’assurer de la stabilité du service numérique, de ses fonctions critiques, et de maintenir une expérience utilisateur de qualité”

-Reynald Stevens Directeur Marketing et Acquisition chez Stardust Testing

Les tests utilisateurs pour le lancement de votre application

Ca y est, vous allez être rassuré sur la qualité de votre application avant de la mettre en production, mais avant de lancer votre bébé, il est important pour vous de mettre l’application dans les mains « d’utilisateurs testeurs » . Nous vous recommandons fortement de vous adresser à une société spécialisée dans le domaine comme Ferpection, qui vont vous aider à savoir comment votre application est perçue par tout un tas de personnes qui sont représentatives de vos futurs utilisateurs mobiles. L’idée de cette démarche est d’avoir un ressenti réel sur la manière dont les utilisateurs interagiront avec votre application. Est-ce qu’ils l’utilisent comme vous l’avez imaginé au départ ? Quels sont les points évidents à améliorer, pour s’assurer que l’ergonomie générale de cette application ne désoriente pas votre audience ? Et surtout vous évite de recevoir des mauvaises notes sur le store dès le lancement de votre application mobile.

aaeaaqaaaaaaaasmaaaajgu3mgi4mzu5lwm1njatndfiny05mzjjlwfmnmvhmtnkmmfhza
« Il est important pour vous de mettre l’application dans les mains d’utilisateurs testeurs, qui seront représentatifs de vos utilisateurs finaux »

-Adrien de Turckheim, Chief Marketing Officer @ Ferpection

L’A/B testing pour la phase de production

Si vous en êtes maintenant déjà là, bravo ! Mais vous vous demandez peut-être « comment faire pour étudier et améliorer l’interaction en temps réel de mes utilisateurs avec l’appli». Et bien je vais vous le dire :

En un mot l’A/B Testing (ok, deux mots…) va vous permettre de développer différentes variantes de votre application sur 10%, 20% voire 100% de vos utilisateurs.  En effet vous allez pouvoir proposer des variantes de texte, d’image, de couleur ou bien même de mise en page. Tout ceci dans un seul et unique but ; améliorer vos conversions, et votre engagement, en terme de rétention utilisateurs, de performance, et de satisfaction client.

L’A/B testing mobile a également la capacité d’offrir une agilité inégalée aux éditeurs d’applications en leur permettant de déployer une fonctionnalité par étapes sans avoir à republier son application sur les stores ou bien à désactiver un module ou un bloc de code.

aaeaaqaaaaaaaaifaaaajgu4mdkyowfhltc3ytmtndvmny1iymrkltuzogmxogiyywi1oq
« Les tests A/B permettent de gagner en agilité, en réactivité, et de trouver la meilleure solution selon l’audience »

-Julien-Henri Maurice Chief Marketing & Digital Officer, ExCo Member @ Bazarchic

Cette technique d’ajustement en temps réel, va vous permettre non seulement d’optimiser votre application, mais surtout de trancher dans vos choix, de voir ce qui marche/ ce qui ne marche pas. La logique ici n’est plus de prendre des  décisions basée sur des intuitions marketing, mais au contraire de tester toutes ses idées, pour en apprendre plus sur vos utilisateurs, et ainsi faire des tests de plus en plus précis. Car encore une fois quand l’on connait bien son utilisateur, on s’aperçoit très vite qu’il a un profil, des attentes et des intérêts qui sont différents d’un autre utilisateur. C’est ce qu’on voit très bien avec l’A/B Testing mobile. Si on soumet le même test à des populations homogènes différentes, on obtient souvent des résultats très différents.

L’A/B testing puis… la personnalisation

C’est là que la personnalisation, en complément de l’A/B testing mobile permet de réaliser que faire la même application pour tout le monde n’est pas une fatalité. En effet avec l’A/B testing, on peut créer une application facilement adaptable à chaque profil et contexte d’utilisation. Et le but ici n’est pas de proposer une application personnalisée parce que c’est dans l’air du temps, mais bien parce que cela simplifie le parcours utilisateur côté client final et que cela rend l’application plus efficace côté éditeur d’application. Le résultat est une construction d’application non plus figée comme la quasi-totalité des applications du marché mais plutôt une application complétement dynamique, contextuelle et temps réel !

Webinaire : Les coulisses de l’optimisation des applications mobiles :

Comment améliorer l’engagement de vos clients dans vos applis mobiles ?

Rendez-vous jeudi 29 mars de 11h30 à 12h00

Je m'inscris...

Trackback URL: https://www.azetone.com/idee-recue-n2-test-testing-ab-testing/trackback/