Que ce soit pour faire des achats, des transactions, ou bien même consulter de l’information, un client utilise aujourd’hui tous les moyens à sa disposition, tels que le web, le web mobile, ou encore l’application mobile. Et pour prendre sa décision avec le plus de confort possible, il aura recours à tous ses devices. Par exemple il consultera des produits sur un site web le matin, il rentrera des produits dans son panier à midi via l’application mobile du site, et il validera son payement le soir via sa tablette. Ce parcours crossdevice a amené les marketeurs à penser que pour avoir un bon suivi de ses utilisateurs, il fallait une plateforme d’A/B TESTING commune. Mais est-ce réellement la bonne solution ?

Des technologies Web/Apps différentes

Le premier constat que nous pouvons faire c’est qu’une application mobile et un site web sont des technologies radicalement différentes. Et ce pour une raison très simple, le site web dépend des données du serveur, alors que l’application mobile dépend…et ba devinez, de l’application mobile. Ça n’a l’air de rien comme ça, mais c’est toute l’analyse et le suivi qui en est perturbé.

Des Comportements Web/Apps différents

Le deuxième point important est que l’interaction avec une application mobile n’est pas la même qu’avec un site web. En effet, les services apportés par l’un sont souvent différents de l’autre. Et, dans la plupart des cas, une application mobile joue plus sur une stratégie de fidélisation qu’un site web, par le fait même que l’utilisateur a eu besoin de se loger dès son arrivée sur la home page, contrairement au site web. Ces fonctionnalités différentes entrainent des comportements différents, Par exemple, on remarque que la majorité des temps de sessions d’une appli mobile sont extrêmement courts (quelques dizaines de seconde en moyenne). Le déclencheur de la visite est également différent. En effet on aura tendance à être ammené sur un site web via un lien, alors qu’une visite sur une appli se fera davantage par des push notifications. Tout ça a forcément des répercussions sur la notion de segmentation et de suivi permanent du client.

“Les parcours d’achats ont changé. Hier, il fallait se rendre en magasin pour acheter. Aujourd’hui, on peut le faire en ligne, sur les réseaux sociaux, via une application ou encore passer par tous ces canaux avant de convertir en magasin. Les synergies entre Azetone et Kameleoon sont évidentes. 

-Grégoire Thomas, Head of Marketing, @Kameleoon

C’est pour ça d’ailleurs que chez Azetone, nous avons créé un partenariat poussé avec Kameleoon qui nous permet de réconcilier ces parcours utilisateurs, et de vous proposer la meilleure solution d’A/B TESTING  web et application mobile.

L’objectif de ce partenariat est de développer votre business en combinant et en croisant d’une part la donnée récoltée sur le web, et sur l’application mobile. Pour maximiser votre niveau d’informations, et donc de lancer des A/B Test (web ou mobile) plus précis et plus optimisés. Mais l’alliance entre ces deux solutions vous permettra surtout d’effectuer des campagnes web et apps simultanément. Par exemple vous allez pouvoir, mettre en avant sur votre application un produit, que l’utilisateur cross device a déjà consulté sur le web, et inversement.

Webinaire : Les coulisses de l’optimisation des applications mobiles :

Episode 1 : Comment améliorer l’engagement de vos clients dans vos applis mobiles ?

Voir le replay...

Trackback URL: https://www.azetone.com/idee-recu-n7-pour-reussir-sa-strategie-web-et-mobile-il-faut-une-plateforme-commune/trackback/